L’élection à l’ UMP ou les limites de la transparence

Placée dans l’actualité juste avant la prestation télévisée de François Hollande l’information est passée inaperçue alors qu’elle méritait un large débat. Il s’agit de l’annonce par la Haute Autorité de l’UMP que le parti ne détaillera pas les résultats par fédération à l’occasion de l’élection de son président à la fin de ce mois.
Ce qui pourrait sembler anecdotique au premier abord est en fait inquiétant. D’abord sur un plan pratique, accéder à la demande d’Hervé Mariton et Bruno le Maire était tout à fait possible, surtout quand on apprend que la requête a été qualifiée par cette Haute Autorité de « légitime« . Comme ce n’est pas sur un plan technique* qu’il faut aller chercher une réponse à ce « non » nous sommes bien obligé d’aller la chercher du coté de la politique.
Disons le tout net, cette Haute Autorité s’est disqualifiée avec ce refus. Elle a montré les limites qu’elle entend imposer à la transparence du processus de désignation** du président de l’ UMP, ce qui pour un parti de gouvernement est très gênant. Car enfin qu’il y a t-il à cacher sinon permettre à tous d’analyser le score de Nicolas Sarkozy fédération par fédération ? Il sera impossible de savoir où il a fait son plus mauvais score ou de regarder dans quels régions il est le plus talonné par B. le Maire ou H. Mariton. Plus encore, ces derniers faute d’information en seront réduits à des conjectures pour comprendre leur défaite annoncé***.
L’autre argument que l’on pourrait avancer est qu’il sera aussi impossible d’avoir un décompte en nombre de voix, juste un pourcentage. Je ne pense pas que l’UMP ira jusqu’à masquer le nombre de votants ou alors cela soulignerait plus encore à quel point la demande des deux candidats était « légitime« .

* La Haute Autorité l’assure, c’est parce que ce n’est pas possible techniquement que le refus a été prononcé.
** L’absence de débat public entre les 3 candidats n’aura échappé à personne.

*** Tout le monde l’annonce : Nicolas Sarkozy aura de 60 à 70% des voix, Bruno le Maire de 25 à 35% et Hervé Mariton aux alentours de 5%.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

À propos de VincentB

"Né citoyen d'un Etat libre, (...) quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire" [Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social]
Cette entrée a été publiée dans Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.