Chapeau la défense des retraites chapeaux !

L’alerte est donnée, il faut défendre le principe de la retraite chapeau. Peu importe que celle-ci soit excessive (jusqu’à 800 000€ par an), voire immorale car indépendante des résultats, il faut la conserver. C’est le mot d’ordre qu’on entend ce matin après les déclarations d’Emmanuel Macron sur le sujet.
On a d’abord vu Gilles Carrez, président de la commission des finances à l’assemblée nationale, nous expliquer que si on supprime les retraites chapeau cela fera moins de rentrées fiscales puisque celles-ci sont taxées à 70%… Argument imparable en ces temps de crise mais qui ne doit tromper personne.  Du reste j’ai beaucoup de mal à comprendre pourquoi la « pilule » de la retraite chapeau taxée à 70% passerait mieux que la défunte « taxe à 75% ».
On a eu ensuite Geoffroy roux de Bezieux, vice-président du MEDEF avec une explication assez incroyable : Pour lui on ne doit pas légiférer sur le sujet puisque cela ne concerne que « 0,01% ». Bref c’est circulez il n’y a rien à voir. Enfin certains médias viennent à la rescousse des grands patrons puisque le journal les Echos se fend d’un article pour nous expliquer que les dirigeants du CAC 40 ne sont pas les seuls concernés et que, puisque les cadres moyens (sic) touchent également des retraites chapeau il ne faut pas y toucher. Vraiment je tire mon chapeau à ce tir de barrage contre la suppression des retraites chapeaux !

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email

À propos de VincentB

"Né citoyen d'un Etat libre, (...) quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire" [Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social]
Cette entrée a été publiée dans Actualité, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.